Karnaval Humanitaire

Karnaval Humanitaire

L’asso

Le Karnaval Humanitaire est une association étudiante qui a fleuri il y a 25 ans dans les bâtiment de l’INSA de Lyon. Elle est composée d’environ cinquante bénévoles, provenant de différentes universités, qui chaque année organisent 4 événements : le Kafé Karna en Octobre, la fête des Lumières en Décembre, la Semaine de la solidarité en Mars et la fête de la Musique en Juin !

Ces événements, qui s’adressent autant au grand public qu’aux passionnés de musique, sont non seulement organisés dans un but festif et familial mais ont aussi une forte vocation humanitaire. En effet, en 2006, notre association a mis en place son premier grand projet « Eau Pour Tous ». Ce projet avait pour objectif de répondre aux besoins en eau potable des 6000 habitants de Pella, un village pauvre et isolé du Burkina Faso. En neuf ans d’actions, grâce à des bénévole motivés, 10 pompes à motricité humaine ont été financées dans le village. Ce travail a été mené conjointement avec YAAM International, un bureau d’étude burkinabé qui a réalisé pour nous une expertise complète du projet.
Chaque été, des bénévoles de l’association partaient à leurs frais pour rendre visite aux habitants de Pella. Pendant ce séjour, ils avaient la possibilité de suivre la maintenance des forages, de tisser des liens avec la population, de sensibiliser la Pellaïens sur l’eau et son usage mais aussi de mettre en place une gestion de l’eau viable. Des ateliers et des cours étaient également organisés par les bénévoles pour les habitants du village.
Ce projet est à présent terminé, mais un suivi a été mis en place afin d’assurer la pérennité des actions menées, dans une volonté d’accompagnement jusqu’à ce que le village soit autonome.

Après le projet « Eau Pour Tous », notre association a connu une période de transition : après un projet de neuf ans, il fallait réfléchir à un nouveau projet pour l’association. Durant ce temps de réflexion, des associations telles que Ondine, qui aidait les agriculteurs pour la conversion au label bio, ont été financées. Nous avons aussi financé la construction d’un collège au Burkina Faso et l’achat de la « Karnavache » pour la Deedi’s School en Inde. Grâce à elle, cette école a maintenant son propre lait et son propre fromage.

Dans la continuité de dons aux associations, nous avons financé l’association Fertil’Idées qui a pour vocation de promouvoir le développement agricole dans les pays Andins. Le but étant de favoriser une agriculture saine, sans intrant chimique et qui favorise les espèces anciennes originaires de cette région du monde et les pratique dites de « permaculture ». Nous seulement nous avons décidé de les financer mais aussi de les accompagnés dans leur démarche et une convention de partenariat a été signée entre Fertil’Idées et le Karnaval Humanitaire.

Après deux années sans projet phare, nous entamons aussi cette année un nouveau projet de forages au Burkina Faso. C’est une personne burkinabée, nous ayant déjà accompagné pour le projet « Eau pour tous » qui nous a informés du cruel manque d’eau dans le village de Tienparlogo. Les premières missions d’expertise et de mise en place d’une gestion de l’eau ont été lancées dès cet été.

 

Au cours des années, l’association a su évoluer et se perpétuer. Aujourd’hui, elle compte une cinquantaine de membres actifs. Le bureau est renouvelé chaque année ce qui permet l’apport de nouvelles idées et l’amélioration constante des animations proposées au public. Sensible aux questions de l’environnement, l’association organise des événements respectueux de l’environnement. Sur le site, des gobelets consignés sont mis à la disposition des festivaliers, des toilettes sèches sont installées. La nourriture et les boissons servies aux bénévoles et aux participants sont de provenance locale, et dans la mesure du possible, biologiques. Pour la cuisine, un four en terre cuite et des marmites norvégiennes sont utilisés. Les documents de communication sont imprimés sur du papier recyclé avec de l’encre végétale.